Les prémices au dessin

Rien de ce qui est énoncé ici n’est parole de vérité absolue, il s’agit là, comme je l’ai précisé dans la présentation, d’un site dont le but est de transmettre une expérience personnelle et donc une façon de faire qui l’est également.

Tout d’abord, le dessin commence par l’envie même de dessiner: en effet, aussi étonnant que cela puisse paraître, rien ne vaut le désir de créer !

Ensuite, le but est de fixer les paramètres de cette envie : l’objet même de la représentation, sa taille, son matériau..

IMG_7299

Dans le cas d’un dessin réaliste comme un portrait (tout portrait n’est pas forcément réaliste bien sur !), il faut trouver un modèle, qu’il soit réel, physique ou bien pictural. Le choix de celui-ci est crucial : il faut prendre en compte la lumière, les couleurs, les détails, les matières et surtout la qualité de la photographie. Il est important d’avoir conscience des difficultés qu’elle peut engendrer comme ses défis (l’aventure est source d’amélioration !). Les moyens à notre disposition sont également à avoir à l’esprit, il est toujours possible de contourner certaines choses par le dessin puisque nous sommes libres de reproduire ce que nous souhaitons mais dans le cadre du réalisme, on est souvent confronté à nos limites : par exemple, une photo qui nécessite de nombreux highlights va être difficilement ou tout du moins plus longuement réalisable sans des stylos/marqueurs/crayons blancs. Cependant, ce n’est pas le matériel qui fait la création alors il ne faut pas se bloquer s’il manque ! Les contraintes sont souvent sources (comme sortir de sa zone de confort) de développement créatif !

Cette quête peut sembler longue et souvent décourageante mais il ne faut pas perdre espoir et trouver ce qui correspond le plus à nos envies.

C’est alors que peut commencer l’élaboration du croquis dont un article lui est dédié !

Laisser un commentaire